SOS, que lire cet été ? BILAN [Bouquins #11]

Et voilà, depuis quelques jours, vous avez vu défiler sur Les Gourmandes Radinent plusieurs recommandations pour vos longues journées d’été, les pieds en éventails, sur les plages de sable fin ! Ou mieux, vous avez gardé précieusement certains titres pour vos soirées d’hiver, un chocolat chaud à la main, enroulé dans un plaid à la lueur de la cheminée…

Alors, pour ceux, un peu moins bien organisés, qui auraient du mal à retrouver les titres proposés selon les profils de lecteurs affolés, voici un petit récapitulatif ci-dessous. L’occasion aussi pour moi, de remercier à nouveau les participants aux questionnaires qui ont joué le jeu avec beaucoup d’enthousiasme et de sérieux. En cliquant sur les titres, vous retombez directement sur l’article complet qui vous décrira un peu le livre ou sur le site de présentation.

lesgourmandesradinent

* Bébés curieux (0-3 ans)

 

* Enfants rêveurs (3-6 ans)

 

* Jeunes lecteurs (7-12 ans)

 

* Ado libre et révolté

 

* Lycéenne inspirée, jeune adulte énervée

 

* Fleur bleue timide

 

* Fiction pas si irréelle

 

* Lecture obscure en série

 

* Recherche lecture plaisir et déjantée

 

* Ils ont participé …

 

SOS, que lire cet été ? Les yeux dans les arbres… [Bouquins #10]

L’été, le soleil, les vacances, certains d’entre nous profitent de cette période plus zen pour dévorer des romans, des BD ou de nouveaux magazines. Amazon, Fnac, notre libraire de quartier, le Relay en dernière minute à la gare, nous voilà perdus entre les meilleures ventes, les différents prix littéraires, les couvertures ennuyantes, attirantes, intrigantes… Je prends quoi ???

Au final, nous avons de mauvaises surprises ou de très belles découvertes, mais nous nous le sommes promis, cette année nous préparons correctement notre bibliothèque d’été !  

Pour vous aider, vous PDLRL   « Perdus Dans Le Rayon Lecture », les Gourmandes Radinent se sont entourées d’une équipe de choc ! Libraires, e-libraires, passionnés, blogueurs,… ont retroussé leurs manches, dépoussiéré leur bibliothèque ou re-branché leur tablette pour répondre à nos lecteurs en détresse. Peut-être vous reconnaîtrez-vous en eux, et trépignerez déjà sur votre fauteuil de bureau, strapontin de métro ou serviette de plage à l’idée d’aller vite découvrir en intégral les pages racontées par nos amis/conseillés du jour.

logo les yeux dans les arbres

Pour clore notre dossier « lectures d’été », je vous présente une très jolie librairie lyonnaise « Les yeux dans les arbres », située dans le 4ème arrondissement. Catherine a eu la merveilleuse idée de combiner l’espace librairie jeunesse et adulte à un espace thé/café pour pouvoir prendre un peu de temps pour lire, échanger sur ses trouvailles ou encore profiter de cet espace détente pour tester les jeux en démonstration. Plus personne n’osera dire qu’aller à la librairie c’est ennuyant; une belle façon aussi de faire aimer l’espace aux plus jeunes !

librairielesyeuxdanslesarbreslyon

Mais Catherine ne s’arrête pas là ! Elle organise de nombreux événements et fait vivre la librairie au-delà des grands rayons de bouquins pour petits et grands. Elle vous propose de devenir à votre tour auteur à travers des ateliers d’écriture en partenariat avec l’Association Au fil de la langue, en journée ou en soirée (détails en fin d’article). Des cafés citoyens chaque 2ème jeudi du mois, des conférences autour du patrimoine de la Croix-Rousse et même des ateliers de dessin de mode organisés par une styliste professionnelle deux fois par an. Découvrir « Les yeux dans les arbres » c’est entrer dans l’univers d’une grande passionnée.

Prenez note de ses conseils lecture…

* Lou, 20 mois

« Alternant un quotidien des plus usants (biberon, rots, sieste, bain,…) j’ai décidé de prendre des vacances. Sophie la Girafe, c’est plutôt drôle, mais je crois que j’ai envie de voir plus loin et d’enfin prendre entre mes mains ce qui semble être un assemblage de couleurs et de formes étranges mais poétiques. Avec un de mes plus beaux sourires, c’est sur maman craquera ; tu me conseilles quoi ? »

Maman ou papa vont adorer découvrir avec toi « Petite main petit pouce ». Superbe album cartonné sur le thème du cirque. La première page donne le ton : Ouvre grand tes yeux et tes oreilles » ! Tu pourras participer aux tours de magie, au jonglage, mais aussi faire du tambour ou prendre la place de Monsieur Loyal. Un très beau livre interactif et poétique.

Petite main petit pouce de Martine Perrin  – Editions Seuil Jeunesse – 12€

 petitesmains

* Léa, 4 ans

«  Mais oui, mais oui, l’école est finie ! Maman et papa s’agitent à la préparation des vacances, mamie me promet la meilleure glace au chocolat du monde et papi m’affiche ses plans 3D pour la construction du plus original château de sable de l’Ile de Ré. Ils semblent tous oublier l’essentiel pour moi, mon rituel : mon histoire du soir… »

Je suis sûre que ta maman et ton papa ont entendu au moins une fois quand ils étaient petits une histoire du Père Castor. Les recueils des Petites histoires du Père Castor sont indispensables pour les vacances. 15 histoires sélectionnées par thème sont présentées dans un format compact facile à transporter dans la valise des vacances. Il y en a pour tous les goûts : pour faire rêver, grandir, rire …

Petites histoires du Père Castor pour faire …- Editions du Père Castor – 9.95€

 perecastor

* Samia, maman de Théo 9 ans et Sarah 7 ans

« Mes enfants savent lire et semblent aimer ça, mais je suis perdue ! Comment continuer à les faire lire cet été, les passionner et leur permettre de continuer à progresser ? J’ai un « Passeport » caché dans la valise, mais quels livres choisir en complément avant d’être nommée « Maman sorcière 2014 » ? »

Pour Théo, je propose un peu d’aventure en Suède : Julia, Bourdon, Alex et Georges ont entre 9 et 12 ans. Ils sont cousins et vont passer l’été chez Frida, leur tante qui habite l’île aux Grèbes, en Suède. Mais Frida est une artiste qui n’a pas vraiment la fibre maternelle, aussi les quatre cousins vont bénéficier d’une grande liberté durant cet été là. Leur première aventure les entraîne dans une enquête à l’autre bout de l’île pour découvrir  de mystérieux habitants. Un air de Club des cinq ou des Six compagnons de la Croix Rousse. Quatre tomes sont déjà disponibles.

Les cousins Karlsson « espions et fantômes » – Katarina Mazetti – Editions Thierry Magnier–6.90€

Pour Sarah, un petit roman écrit sous la forme d’un journal. Taloula est désespérée, pour les grandes vacances, ses parents viennent de lui annoncer qu’ils partent en tournée deux mois en Bretagne, en famille. Une tournée dans un cirque, tous les quatre dans une petite caravane. Ce ne sont pas les vacances rêvées !

Echange caravane pourrie contre parents compétents – Marion Achard – Editions Actes Sud Junior–6.90€

echangecaravane    cousinskarlsson

* Maman au bout du rouleau de Jordan (pseudo Choubaka3000), 14 ans

« Maman d’un jeune ado. STOP. Respirant IPOD, mangeant PS3 et vivant Facebook. STOP. Pas connecté au monde réel. STOP STOP STOP. Ma solution pour le faire décrocher ? Des vacances en Mongolie dans une yourte, zéro connexion et comme seuls voisins des chevaux et des vaches. Et si j’en profitais pour lui faire découvrir que lire ça peut être SWAG ? »

La révolte n’est-elle pas le propre de la jeunesse ? Sous ses hospices désertiques, je vous propose Le combat d’hiver de Jean-Claude Mourlevat. Dans un pays qu’on ne saurait situer, un temps reculé mais aussi contemporain, quatre adolescents évadés de leur orphelinat vont reprendre un combat contre la tyrannie initié mais perdu par leurs parents quelques années plus tôt. Roman d’aventure, de révolte, d’initiation, les steppes seront un décor parfait pour les combats des plaines. N’hésitez pas à le lire pour réveiller l’ado qui sommeille en vous !

Le combat d’hiver – Jean-Claude Mourlevat – Gallimard jeunesse Pôle fiction –6.70€

lecombatdhiver

* Emma,18 ans

« J’ai toujours aimé lire mais ras-le-bol de Zola, Maupassant, Freud et tous leurs potes ! Twilight ce n’est vraiment pas de mon âge, alors je lis quoi ? Premières vacances sans les darons, posée avec mes Ray Ban sur un transat, quels livres pour me faire rêver, me passionner ou me révolter ? »

Parmi toutes ces envies, j’ai choisi la révolte. Sans doute en souvenir de mes 18 ans, lycéenne à la recherche de causes à soutenir, d’engagement et de bataille. J’ai donc sélectionné pour toi Luz ou le temps sauvage d’Elsa Osario. Luz est argentine et durant les premières années de sa vie elle se croyait la fille d’un général tortionnaire sous la dictature argentine. Mais son cœur s’insurge contre ce passé, elle commence progressivement à se sentir décalée par rapport à cette famille de bourgeois extrémistes. C’est alors que son passé va surgir, ses racines sont ailleurs. La quête de son père biologique jusqu’en Espagne va lui permettre de découvrir qui elle est, que son destin est étroitement lié à l’histoire de son pays. Un roman bouleversant, juste.

Luz ou le temps sauvage – Elsa Osario –Editions Points – 8€

 LUZ

* Elisabeth, 34 ans

« Je l’admets, Marc Lévy n’est pas le meilleur écrivain du monde, mais il est celui qui m’a éveillé à la lecture. J’ai eu mes premiers frissons et mes premières larmes sur « Et si c’était vrai ? ». Depuis, j’ai lu les Musso, puis j’ai tenté Pancol, Foenkinos… par facilité en réalité ! Par précaution, je fais confiance aux meilleures ventes, aux têtes de gondoles, mais je suis sûre qu’il y a des talents cachés qui pourraient me toucher. Des idées ? »

Je vous propose un petit voyage en Norvège. Une saga familiale contemporaine : secret, amour, drame ! Avec toute la légèreté et fluidité d’une écriture nordique. Ils sont 3 frères sortis de la ferme des Neshov. L’aîné est resté vivre à la ferme sous la tutelle de sa mère, une maîtresse femme. Il a été marié un temps, a eu une fille mais sa femme n’a pas supporté la vie sous le joug de sa belle-mère et est parti avec sa fille. Son cadet, personnage complexe et torturé a monté une entreprise de pompe funèbre non loin de la ferme. Quant au benjamin, il a préféré s’expatrier au Danemark et vivre pleinement son homosexualité. On découvre cette famille à la mort de la mère. L’unique petite fille décide alors de rencontrer son père, ses oncles et son grand-père. Son arrivée va chambouler l’équilibre familial. Peu à peu, les secrets se dévoilent, les vies basculent.

La trilogie des Neshov –Anne B. Ragde – 10/18 coffret 3 volumes –25.20€

latrilogie 

* Alexis, 40 ans

« L’amour dans les romans ce n’est pas pour moi, sauf si c’est entre 2 robots ! Fantastique, fiction, tout ce qui est irréaliste j’adore. Mais ce que j’aime le plus, c’est de me rendre compte quelques années plus tard que ce n’était pas si irréel… Les écrivains sont de vrais astrologues, dois-je demander conseil à Nostradamus pour mes prochaines lectures ? »

C’est l’occasion de découvrir une auteure canadienne Margaret Atwood. Elle a écrit quelques romans d’anticipation d’une rare finesse. Plongez vous dans Le dernier homme. Dans un futur proche, une catastrophe écologique a dévasté le monde. Un homme se retrouve seul rescapé et tente de survivre au milieu d’êtres génétiquement modifiés pour être une nouvelle race d’humain. Progressivement, l’auteur fait la lumière sur les faits passés.

Un grand roman d’anticipation teinté d’humour et d’un propos si contemporain.

Le dernier homme – Margaret Atwood – 10/18–8.80€

ledernierhomme

* Joana, 28 ans

« Les tueurs en série, les enquêtes gores, les thrillers suffocants, ça c’est mon univers. Joyeuse la journée, j’aime transpirer en tournant mes pages, m’arrêter quelques minutes pour digérer les précédentes lignes, bref un livre doit me faire frissonner. Alors, un auteur tordu et complètement dérangé à me proposer ? »

Je vous propose de faire la rencontre d’un nouvel inspecteur nordique, Morck, tout droit sorti de l’imagination de Jussi Adler-Olsen jeune auteur de polar danois. Le premier opus, Miséricorde,  nous plonge dans une sordide histoire d’enlèvement non élucidé. Merete Lyyngaard jeune politicienne est enfermée tel un cobaye dans une cage depuis des cinq ans. Progressivement le mystère se dévoile dans toute son horreur au gré de l’avancement de l’enquête de l’inspecteur Morck et de ses acolytes.

A suivre Délivrance et Profanation.

Miséricorde – Jussi Adler-Olsen – Le Livre de Poche–7.90€

misericorde

* Greg, 53 ans

«  Je dois l’avouer, la lecture ce n’est pas mon truc. Quelques BD par ci, par là, des mangas piqués à ma fille, mais difficile de m’accrocher plus de 30 minutes à des pages en papier recyclé. J’aimerais pouvoir sourire ou avoir un fou rire seul, moi et mon bouquin. Un écrivain complètement barré, halluciné voir drogué, ça existe ? »

Connaissez-vous Iain Levison ? Il pourrait être le benjamin des frères Cohen. Ses romans transpirent du même humour déjanté. Commencez par Trois hommes deux chiens et une mangouste. Trois pauvres gars mettent au point un plan pour se faire de l’argent facile. On les suit avec jubilation dans leurs aventures. On anticipe leurs actes manqués. Paumés mais attachants, ils vous feront rire jaune !

Trois hommes deux chiens et une mangouste  Iain Levison –Liana Levi piccolo –10.50€

 troishommes

 

# Merci beaucoup Catherine pour cette précieuse sélection de livres pour l’été… 

Les Yeux dans les arbres – 1, rue du Pavillon – Lyon 4

Suivez les actualités de la librairie sur la page Facebook ici.

  •  Les Cafés citoyens de Lyon : chaque 2ème jeudi du mois à 19h
  • Des conférences autour du patrimoine de la Croix Rousse sont proposées sous un format cours et convivial : chaque dernier jeudi du mois à 18h30
  • Atelier d’écriture avec l’association Au fil de la Langue : planning 2014/2015 ici

 

 

SOS, que lire cet été ? InColdBlog… [Bouquins #9]

banniere

L’été, le soleil, les vacances, certains d’entre nous profitent de cette période plus zen pour dévorer des romans, des BD ou de nouveaux magazines. Amazon, Fnac, notre libraire de quartier, le Relay en dernière minute à la gare, nous voilà perdus entre les meilleures ventes, les différents prix littéraires, les couvertures ennuyantes, attirantes, intrigantes… Je prends quoi ???

Au final, nous avons de mauvaises surprises ou de très belles découvertes, mais nous nous le sommes promis, cette année nous préparons correctement notre bibliothèque d’été !  

Pour vous aider, vous PDLRL   « Perdus Dans Le Rayon Lecture », les Gourmandes Radinent se sont entourées d’une équipe de choc ! Libraires, e-libraires, passionnés, blogueurs,… ont retroussé leurs manches, dépoussiéré leur bibliothèque ou re-branché leur tablette pour répondre à nos lecteurs en détresse. Peut-être vous reconnaîtrez-vous en eux, et trépignerez déjà sur votre fauteuil de bureau, strapontin de métro ou serviette de plage à l’idée d’aller vite découvrir en intégral les pages racontées par nos amis/conseillés du jour.

 

banniere

 

Je suis ravie de vous transmettre aujourd’hui les conseils de Laurent du blog IncoldBlog. Laurent est l’une de ces personnes qui, lorsqu’elles vous parlent de leurs dernières découvertes arrivent à coup sûr à vous donner envie de les lire. Et sur ses conseils, j’ai adoré Slumberland de Paul Beaty, Zulu de Carol Féry, Le temps où nous chantions de Richard Powers, ou encore Le dîner de Herman Koch… Fondé en 2006, son blog est une vraie mine d’or (près de 350 chroniques) lorsque vous n’avez plus d’idées lecture. En véritable passionné, Laurent y livre ses impressions, ses coups de coeur ou encore ses rencontres avec les écrivains.  Non avare de partage, Laurent pousse volontiers la réflexion et la critique du livre avec ses lecteurs dans la rubrique commentaires. En quête de votre prochain Grand Livre, Incoldblog devrait pouvoir y répondre.

 

* Léa, 4ans

« Mais oui, mais oui, l’école est finie ! Maman et papa s’agitent à la préparation des vacances, mamie me promet la meilleure glace au chocolat du monde et papi m’affiche ses plans 3D pour la construction du plus original château de sable de l’Ile de Ré. Ils semblent tous oublier l’essentiel pour moi, mon rituel : mon histoire du soir… »

Mieux qu’un livre pour les tout petits ? Un livre-disque qu’ils pourront écouter inlassablement à tout moment de la journée. Plutôt que de se rabattre par facilité sur une énième production Disney et consorts, pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups en sensibilisant du même coup son bambin à la musique ? Il n’est jamais trop tôt pour bien faire.

Retraçant l’enfance d’un artiste, la collection Découverte des Musiciens de Gallimard Jeunesse initie les enfants (de 6 à 13 ans) à la musique classique, au jazz, et même au rock ou à la chanson française. Mon préféré de la collection est Ella Fitzgerald, de Stéphane Ollivier, illustré par Rémi Courgeon. Parce que la vie d’Ella commence comme un conte de fées, que sa voix est enchanteresse et que le peps des illustrations du livret captiveront à coup sûr l’attention des plus petits.

ellafitgzerald

* Samia, maman de Théo 9 ans et Sarah 7 ans

« Mes enfants savent lire et semblent aimer ça, mais je suis perdue ! Comment continuer à les faire lire cet été, les passionner et leur permettre de continuer à progresser ? J’ai un « Passeport » caché dans la valise, mais quels livres choisir en complément avant d’être nommée « Maman sorcière 2014 » ? »

 Me croiriez-vous si je vous que la meilleure chose à faire pendant les vacances est de confier vos enfants aux bons soins d’un instit et qu’ils vont aimer ça ? Mieux, je mets ma main au feu qu’ils vont même en redemander !

Evidemment, il ne s’agit pas de n’importe quel instit, mais de Daniel Pennac qui  s’est récemment emparé des deux adorables personnages de Gabrielle Vincent : Célestine, la souris espièglerie et Ernest, l’ours débonnaire. Avec Le roman d’Ernest et Célestine (Casterman), il livre une histoire intelligente et pas du tout moralisatrice sur la tolérance, mais surtout il interpelle le jeune lecteur tout au long du récit, le stimule, lui lance d’incessants clins d’œil et joue la connivence en le prenant en aparté.

++ en savoir plus sur InColdBlog

ernestetcelestine

* Maman au bout du rouleau de Jordan (pseudo Choubaka3000), 14 ans

« Maman d’un jeune ado. STOP. Respirant IPOD, mangeant PS3 et vivant Facebook. STOP. Pas connecté au monde réel. STOP STOP STOP. Ma solution pour le faire décrocher ? Des vacances en Mongolie dans une yourte, zéro connexion et comme seuls voisins des chevaux et des vaches. Et si j’en profitais pour lui faire découvrir que lire ça peut être SWAG ? »

Un roman sous le signe du slam, si ça c’est pas swag ! Après le déménagement de sa famille, Aurélien est dans un nouveau lycée. Volontiers effacé, il reste à l’écart des élèves de sa classe. Cette réserve n’impressionne pas Thibaud qui va réussir à gagner peu à peu l’amitié d’Aurélien. En sa compagnie, Aurélien va découvrir les sessions de slam qui seront pour lui un sas de décompression qui l’aideront à évacuer les souvenirs d’une dramatique soirée d’hiver…

Prof, Jean-Philippe Blondel connaît bien les états d’âme des ados et les retranscrit avec justesse et sensibilité. Les ados se reconnaîtront forcément dans cette histoire d’amitié, de culpabilité et de reconstruction.

Brise-glace, de Jean-Philippe Blondel (Actes Sud Junior)

++ en savoir plus sur InColdBlog

briseglace

* Emma, 18 ans

« J’ai toujours aimé lire mais ras-le-bol de Zola, Maupassant, Freud et tous leurs potes ! Twilight ce n’est vraiment pas de mon âge, alors je lis quoi ? Premières vacances sans les darons, posée avec mes Ray Ban sur un transat, quels livres pour me faire rêver, me passionner ou me révolter ? »

Et si on jouait la carte du « classique pas chiant » ? Si, si, je vous assure, ça existe. Certains classiques, ou considérés comme tels, sont diablement modernes et pas du tout poussiéreux, ni guindés. Pour ne pas effaroucher l’ado rebelle, on commencera par des textes courts et faciles d’accès, comme Le bal, d’Irène Némirovsky (Grasset) ou Le joueur d’échecs, de Stefan Zweig (Livre de Poche) qui ne manqueront pas de lui donner envie de lire ensuite d’autres œuvres plus conséquentes de ces deux auteurs.

Les Kampf, organisent un bal pour faire étalage de leur fortune de nouveaux riches auprès de la bonne société parisienne.  A cette perspective, leur fille de 14 ans, Antoinette, se prend à rêver de somptueuses toilettes, de champagne et d’un cavaler avec qui danser la soirée… Mais pour Mme Kampf, pas question du moindre faux-pas qui ferait capoter cette entrée dans le grand monde : Antoinette n’assistera pas au bal et restera dans sa chambre, ou plutôt dans la lingerie puisque sa chambre fera office de vestiaire. Humiliée, méprisée par sa propre mère, la gamine n’hésitera pas une seconde quand se présentera à elle l’occasion de se venger.

Comme souvent chez Irène Némirovsky, c’est grinçant et délicieusement cruel.

++ en savoir plus sur InColdBlog

Lors d’une traversée en paquebot entre New York et Buenos-Aires qui emmène des gens aisés loin de la tourmente de cette année 1942, le narrateur joue une partie d’échecs contre le champion du monde en titre. Alors qu’il est en mauvaise posture, un inconnu lui souffle un coup qui lui permet de faire match nul. L’étranger va ensuite lui confier son histoire et d’où lui vient sa maîtrise du jeu d’échecs.

Inutile d’être fondu d’échecs pour apprécier ce récit à la réelle tension psychologique qui traite avant tout de la situation, de la montée du nazisme, de l’affrontement faibles/forts, bien/mal, savoir/obscurantisme.

++ en savoir plus sur InColdBlog

lejoueurdechecs

* Elisabeth, 34 ans

« Je l’admets, Marc Lévy n’est pas le meilleur écrivain du monde, mais il est celui qui m’a éveillé à la lecture. J’ai eu mes premiers frissons et mes premières larmes sur « Et si c’était vrai ? ». Depuis, j’ai lu les Musso, puis j’ai tenté Pancol, Foenkinos… par facilité en réalité ! Par précaution, je fais confiance aux meilleures ventes, aux têtes de gondoles, mais je suis sûre qu’il y a des talents cachés qui pourraient me toucher. Des idées ? »

Il existe heureusement des auteurs qui savent raconter de belles histoires de femmes, avec sensibilité et émotion, sans stéréotypes ni caricature.

Le chant de Dolorès, de Wally Lamb (Livre de Poche) en est un exemple. L’enfance et l’adolescence de Dolorès ne sont qu’une succession de malheurs : ses parents se séparent alors qu’elle n’est qu’une enfant ; sa mère, psychologiquement fragilisée par la perte d’un bébé, séjournera en hôpital psychiatrique ; hébergée par sa grand-mère, Dolorès va se lier d’amitié avec le voisin qui ne tardera pas à abuser de son innocence ; elle se réfugie dans la nourriture pour compenser son mal-être jusqu’à devenir obèse, ce qui rend encore plus difficile son intégration auprès des filles de l’université… Malgré sa volonté de s’en sortir, sa vie de jeune femme ne sera pas plus gaie : sa relation celui qu’elle croyait l’homme de sa vie va se révéler un vrai fiasco….

On imagine facilement ce que certains feraient à partir d’une telle avalanche d’épreuves. Sous la plume de Wally Lamb, cela devient un parcours de femme en devenir, avec toute sa complexité,  le récit poignant et juste d’une résilience et d’une renaissance. Jamais Lamb ne se complait dans la sensiblerie, ne verse dans l’enchère de pathos. C’est dur, souvent, drôle aussi. Les 700 et quelques pages se dévorent sans temps mort.

Un autre exemple : Long week-end, de Joyce Meynard (adapté récemment au cinéma sous le titre Last days of summer). L’irruption d’un inconnu chez Henry et sa mère, le temps d’un week-end férié caniculaire, va bouleverser leur vie. Et si finalement celui qui semblait une menace était pour la mère et le fils l’occasion d’un nouveau départ ? C’est un récit tout de moiteur, de tension psychologique et de sensualité. Un roman lumineux qui dépasse son cadre a priori banal.

++ en savoir plus sur InColdBlog

 longweekend

* Joana, 28 ans

« Les tueurs en série, les enquêtes gores, les thrillers suffocants, ça c’est mon univers. Joyeuse la journée, j’aime transpirer en tournant mes pages, m’arrêter quelques minutes pour digérer les précédentes lignes, bref un livre doit me faire frissonner. Alors, un auteur tordu et complètement dérangé à me proposer ? »

Je ne suis pas très féru de thrillers mais je garde un excellent souvenir de Zulu, de Caryl Férey, polar noir, efficace, sans temps mort qui laisse le lecteur haletant, plongé dans la violence d’une Afrique du Sud post-Apartheid, mais toujours ravagée par les tensions raciales… Alors qu’il doit accueillir la Coupe du Monde de foot de 2010, le pays cherche à tout prix à donner une bonne image aux yeux du monde.

Le meurtre sauvage d’une jeune blanche des beaux quartiers de Cape Town tombe on ne peut plus mal. Aidé de son équipe, Ali Neuman, le chef de la police, veut régler cette affaire dans les meilleurs délais. Pourtant un second meurtre est commis, semblable en tout point au précédent. Les trois hommes vont se retrouver embarqués dans une affaire impliquant les gangs, la mafia de la drogue, et un réseau pharmaceutique clandestin… qui va rapidement les dépasser.

++ en savoir plus sur InColdBlog

zulu

Dans une ambiance différente, Animaux solitaires, de Bruce Holbert (Gallmeister). Dans les contrées du Grand Ouest américain encore livrées à elles-mêmes, Russell Strawl est un shérif vieillissant rangé des voitures, un sanguin à la gâchette facile, sans foi ni loi, cynique et  taiseux. Mais à 63 ans, à la demande de son successeur dépassé par les événements, il reprend du service pour débusquer le tueur en série qui laisse derrière lui des cadavres d’indiens sauvagement mutilés et mis en scène dans des tableaux macabres.

Sorte de Django Unchained meets Le silence des agneaux ou d’Impitoyable meets Se7en, Animaux solitaires est un western Noir, comme il y a des romans Noirs ou des films Noirs. Tout y est noir, de l’humour jusqu’aux âmes de ses personnages.

++ en savoir plus sur InColdBlog

 animauxsolitaires

* Greg, 53 ans

« Je dois l’avouer, la lecture ce n’est pas mon truc. Quelques BD par ci, par-là, des mangas piqués à ma fille, mais difficile de m’accrocher plus de 30 minutes à des pages en papier recyclé. J’aimerais pouvoir sourire ou avoir un fou rire seul, moi et mon bouquin. Un écrivain complètement barré, halluciné voire drogué, ça existe ? »

Qui dit écrivain barré, dit Chuck Palahniuk, auteur américain provocateur à qui l’on doit Fight Club. Palahniuk, ça passe ou ça casse, mais ses histoires trash, violentes et transgressives (dans lesquelles il aborde des thèmes comme la mort, la morale, la sexualité, la pornographie…) ne laissent pas indifférent.

A l’estomac (Folio noir) est un hybride de Dix petits nègres, d’Agatha Christie à la sauce Hostel, le film d’horreur d’Eli Roth. Croyant avoir été invités en résidence dans un lieu paradisiaque, vingt-trois apprentis auteurs se retrouvent  dans un théâtre délabré. Isolés du monde, maltraités, privés petit à petit de chauffage, lumière et de nourriture, ils se lancent dans une compétition acharnée pour survivre. A mesure de leur lutte, leurs écrits se font plus déviants.

 alestomac

 Les Bonus InColdBlog :

  • Un roman que je conseille souvent et dont je n’ai que des retours positifs : Rafaël, derniers jours – Gregory Mcdonald (Éditions 10/18). Les infos sur le livre ici.
  • Mes 5 coups de cœur 2013 ici.

 rafaelderniersjours

# Merci à Laurent du blog Incoldblog d’avoir joué le jeu avec une sélection très minutieuse. Amis de la lecture, il est temps d’ajouter Incoldblog dans vos favoris ou de le suivre via Facebook ici.

 

 

 

 

SOS, que lire cet été ? Book d’Oreille… [Bouquins #8]

livreaudio

L’été, le soleil, les vacances, certains d’entre nous profitent de cette période plus zen pour dévorer des romans, des BD ou de nouveaux magazines. Amazon, Fnac, notre libraire de quartier, le Relay en dernière minute à la gare, nous voilà perdus entre les meilleures ventes, les différents prix littéraires, les couvertures ennuyantes, attirantes, intrigantes… Je prends quoi ???

Au final, nous avons de mauvaises surprises ou de très belles découvertes, mais nous nous le sommes promis, cette année nous préparons correctement notre bibliothèque d’été ! 

Pour vous aider, vous PDLRL   « Perdus Dans Le Rayon Lecture », les Gourmandes Radinent se sont entourées d’une équipe de choc ! Libraires, e-libraires, passionnés, blogueurs,… ont retroussé leurs manches, dépoussiéré leur bibliothèque ou re-branché leur tablette pour répondre à nos lecteurs en détresse. Peut-être vous reconnaîtrez-vous en eux, et trépignerez déjà sur votre fauteuil de bureau, strapontin de métro ou serviette de plage à l’idée d’aller vite découvrir en intégral les pages racontées par nos amis/conseillés du jour.

Aujourd’hui, mon invité conseiller pour vos choix de livres d’été est Vianney. Il fait partie de la société Book d’Oreille, vous connaissez ? La sélection qu’il nous a préparé nécessite un autre sens que la vue : l’ouïe ! En effet, Book d’Oreille est une librairie en ligne spécialisée dans la vente de livres audio francophone.

logobkdo-transp

Pour beaucoup, le livre audio doit sûrement vous remémorer des souvenirs d’enfance où avec votre petit lecteur « cassette » vous passiez en boucle les Contes de la Rue Broca ou les innombrables Disney ? Et bien, sachez qu’il n’y en a pas que pour les enfants ! Pensez à vos longs trajets en voiture ou en métro, vos après-midi d’été, allongé sur un transat où tourner les pages d’un livre serait l’effort de trop, bref le livre audio est une forme de lecture à tester absolument ! A Noël, j’ai voulu en acheter et je vous avoue que ce fut très très dur de trouver un « point de vente » sur le web ainsi que des conseils pour faire le bon choix. 

Alors quand j’ai découvert Book d’Oreille, je devais absolument partager avec vous ce site très complet. Ce n’est pas qu’une plateforme de téléchargement mais aussi un magazine en ligne dédié à toute l’actualité du livre audio avec des interviews, des chroniques mais aussi tous les événements liés au livre audio. La mission de Book d’Oreille : promouvoir les livres audio en langue française et faciliter leur adoption par tous ! Pourquoi pas vous ?

Que ce soit votre petit dernier ou mamie Huguette, le livre audio est aussi une excellent idée cadeau !

* Lou, 20 mois

« Alternant un quotidien des plus usants (biberon, rots, sieste, bain,…) j’ai décidé de prendre des vacances. Sophie la Girafe, c’est plutôt drôle, mais je crois que j’ai envie de voir plus loin et d’enfin prendre entre mes mains ce qui semble être un assemblage de couleurs et de formes étranges mais poétiques. Avec un de mes plus beaux sourires, c’est sur maman craquera ; tu me conseilles quoi ? »

entreematernelle    PICOLOSAXO

* Léa, 4 ans

«  Mais oui, mais oui, l’école est finie ! Maman et papa s’agitent à la préparation des vacances, mamie me promet la meilleure glace au chocolat du monde et papi m’affiche ses plans 3D pour la construction du plus original château de sable de l’Ile de Ré. Ils semblent tous oublier l’essentiel pour moi, mon rituel : mon histoire du soir… »

  • 22 ! , de Marie-Aude Murail (L’école des loisirs)
  • Rose, de Colas Gutman (L’école des loisirs)

22    ROSE

* Samia, maman de Théo 9 ans et Sarah 7 ans

« Mes enfants savent lire et semblent aimer ça, mais je suis perdue ! Comment continuer à les faire lire cet été, les passionner et leur permettre de continuer à progresser ? J’ai un « Passeport » caché dans la valise, mais quels livres choisir en complément avant d’être nommée « Maman sorcière 2014 » ? »

REINEDESNEIGES

* Maman au bout du rouleau de Jordan (pseudo Choubaka3000), 14 ans

« Maman d’un jeune ado. STOP. Respirant IPOD, mangeant PS3 et vivant Facebook. STOP. Pas connecté au monde réel. STOP STOP STOP. Ma solution pour le faire décrocher ? Des vacances en Mongolie dans une yourte, zéro connexion et comme seuls voisins des chevaux et des vaches. Et si j’en profitais pour lui faire découvrir que lire ça peut être SWAG ? »

deuxsoeurs

* Emma, 18 ans

« J’ai toujours aimé lire mais ras-le-bol de Zola, Maupassant, Freud et tous leurs potes ! Twilight ce n’est vraiment pas de mon âge, alors je lis quoi ? Premières vacances sans les darons, posée avec mes Ray Ban sur un transat, quels livres pour me faire rêver, me passionner ou me révolter ? »

HUNGERGAMES

* Elisabeth, 34 ans

« Je l’admets, Marc Lévy n’est pas le meilleur écrivain du monde, mais il est celui qui m’a éveillé à la lecture. J’ai eu mes premiers frissons et mes premières larmes sur « Et si c’était vrai ? ». Depuis, j’ai lu les Musso, puis j’ai tenté Pancol, Foenkinos… par facilité en réalité ! Par précaution, je fais confiance aux meilleures ventes, aux têtes de gondoles, mais je suis sûre qu’il y a des talents cachés qui pourraient me toucher. Des idées ? »

HOME    latombedacote

* Alexis, 40 ans

« L’amour dans les romans ce n’est pas pour moi, sauf si c’est entre 2 robots ! Fantastique, fiction, tout ce qui est irréaliste j’adore. Mais ce que j’aime le plus, c’est de me rendre compte quelques années plus tard que ce n’était pas si irréel… Les écrivains sont de vrais astrologues, dois-je demander conseil à Nostradamus pour mes prochaines lectures ? »

reanimateur    DORIANGREY

* Joana, 27 ans

« Les tueurs en série, les enquêtes gores, les thrillers suffocants, ça c’est mon univers. Joyeuse la journée, j’aime transpirer en tournant mes pages, m’arrêter quelques minutes pour digérer les précédentes lignes, bref un livre doit me faire frissonner. Alors, un auteur tordu et complètement dérangé à me proposer ? »

lepredicateur

* Greg, 53 ans 

«  Je dois l’avouer, la lecture ce n’est pas mon truc. Quelques BD par ci, par là, des mangas piqués à ma fille, mais difficile de m’accrocher plus de 30 minutes à des pages en papier recyclé. J’aimerais pouvoir sourire ou avoir un fou rire seul, moi et mon bouquin. Un écrivain complètement barré, halluciné voir drogué, ça existe ? »

romanfrancais

Retrouvez également les sélections de l’été du site Book d’Oreille avec 3 ambiances : 

 

# Merci à Vianney d’avoir accepté de participer à ce dossier lecture d’été ! 

Pour retrouver Book d’Oreille et suivre toutes leurs actualités :

SOS, que lire cet été ? MyChuchotis… [Bouquins #7]

Processed with VSCOcam with f2 preset

L’été, le soleil, les vacances, certains d’entre nous profitent de cette période plus zen pour dévorer des romans, des BD ou de nouveaux magazines. Amazon, Fnac, notre libraire de quartier, le Relay en dernière minute à la gare, nous voilà perdus entre les meilleures ventes, les différents prix littéraires, les couvertures ennuyantes, attirantes, intrigantes… Je prends quoi ???

Au final, nous avons de mauvaises surprises ou de très belles découvertes, mais nous nous le sommes promis, cette année nous préparons correctement notre bibliothèque d’été ! 

Pour vous aider, vous PDLRL   « Perdus Dans Le Rayon Lecture », les Gourmandes Radinent se sont entourées d’une équipe de choc ! Libraires, e-libraires, passionnés, blogueurs,… ont retroussé leurs manches, dépoussiéré leur bibliothèque ou re-branché leur tablette pour répondre à nos lecteurs en détresse. Peut-être vous reconnaîtrez-vous en eux, et trépignerez déjà sur votre fauteuil de bureau, strapontin de métro ou serviette de plage à l’idée d’aller vite découvrir en intégral les pages racontées par nos amis/conseillés du jour.

 

bannieremychuchotis

 

Pour vous présenter notre sauveuse du jour, je vais être obligée de le faire en deux parties. Tout d’abord, l’amie. Oui, car la jolie personne qui se cache derrière le pseudonyme de MyChuchotis est maintenant presque une amie d’enfance. Nous nous sommes connues sans rides, habillées encore comme des lycéennes et pleines de rêves et d’espoirs. Certains rêves se sont réalisés depuis et nous avons eu le bonheur de les partager de près ou de loin ensemble. J’ai donc convié l’amie à participer à ce « dossier lecture » car c’est une véritable « lecturovores ». Elle lit mais elle partage beaucoup aussi. De chaque livre en ressort comme une expérience vécue à travers les pages et les discussions qui suivent sont toujours passionnantes.

Puis, la blogueuse. Celle qui, à son tour, est lue. Celle qui raconte à sa façon des situations du quotidien révoltantes, passionnantes ou juste très banales mais sur lesquelles elle nous demande de faire une pause et de réfléchir à la beauté de l’instant. C’est souvent poétique ou comique notamment quand elle se plonge dans la tête de son petit garçon !

Et justement, quels sont les livres que conseille la maman mais aussi la jeune adulte encore fleur bleue ?

* Lou, 20 mois

« Alternant un quotidien des plus usants (biberon, rots, sieste, bain,…) j’ai décidé de prendre des vacances. Sophie la Girafe, c’est plutôt drôle, mais je crois que j’ai envie de voir plus loin et d’enfin prendre entre mes mains ce qui semble être un assemblage de couleurs et de formes étranges mais poétiques. Avec un de mes plus beaux sourires, c’est sur maman craquera ; tu me conseilles quoi ? »

Lou, le point important à mes yeux pour l’histoire du soir c’est que ce soit un plaisir partagé. Il faut que tes parents apprécient les contes qu’ils te lisent autant que toi en les écoutant. Petit Ours Brun c’est sympa, mais un peu répétitif. Toi ça te fait rire aux éclats mais tes parents ont les paupières lourdes au bout de la quatrième lecture…ce n’est pas le but ! Je peux te conseiller les Petites Histoires du Père Castor pour endormir les petits, écrits simples et pourtant originaux qui mettent en scène les moments du quotidien et du coucher avec des animaux qui nous ressemblent beaucoup! Sinon j’ai eu un coup de cœur pour le livre musical Swing Café de Carl Norac avec Zazou la Cigale. Le livre peut se lire sans la musique et le style est vraiment agréable : bourré de jeux de mots, de prononciations aux sons rigolos, cette petite Cigale qui veut devenir chanteuse va te faire swinguer ! C’est aussi une belle leçon de vie pour apprendre à réaliser ses rêves. Sinon pour la journée, je te recommande la collection Mes Imagiers Sonores chez Gallimard Jeunesse, tu pourras les manipuler et passer toi-même le doigt sur la capsule pour entendre les sons!

imagiersonoresgallimard    SWINGCAFE

perecastor

* Elisabeth, 34 ans

« Je l’admets, Marc Lévy n’est pas le meilleur écrivain du monde, mais il est celui qui m’a éveillé à la lecture. J’ai eu mes premiers frissons et mes premières larmes sur « Et si c’était vrai ? ». Depuis, j’ai lu les Musso, puis j’ai tenté Pancol, Foenkinos… par facilité en réalité ! Par précaution, je fais confiance aux meilleures ventes, aux têtes de gondoles, mais je suis sûre qu’il y a des talents cachés qui pourraient me toucher. Des idées ? »

Elisabeth, je suis parfois proche de ta manière de lire. Si j’aime la subtilité d’un style, la patte originale d’un auteur, il m’arrive parfois d’avoir tout simplement envie de me vider la tête. Je parcours alors avec délectation un « Accro du shopping » ou la « Vengeance en Prada » de Lauren Weisberger, la suite du Diable s’habille en Prada. Pour le petit challenge je l’ai lu en anglais, le vocabulaire étant assez accessible. Je peux te conseiller aussi pour la plage « Un avion sans Elle«  de Michel Bussi, mais je ne t’apprends rien c’est le gros succès du moment dans la lignée de Marc Lévy avec un peu plus de suspens. Mais on ne va pas faire la fine bouche, c’était prenant et j’ai passé un bon moment en le lisant, je ne l’ai pas lâché tellement j’avais hâte de découvrir la fin !

David Foenkinos pour moi sort un peu du lot pour sa douceur et la qualité de ses écrits. J’ai beaucoup apprécié son dernier roman « La tête de l’emploi«  alors qu’il s’agit d’un cinquantenaire qui voit sa vie dégringoler, donc à priori rien de très fun. Et pourtant ça se parcourt avec plaisir! Sinon je suis en train de lire un roman très émouvant et en même temps à l’écriture assez légère qui se lit bien : « Demain est un autre jour«  de Lori Nelson Spielman : Brett perd sa mère, mais celle-ci ne lui a pas dit son dernier mot. Elle lui a laissé sa liste d’objectifs de quand elle était petite fille à réaliser en moins d’un an. L’occasion de se demander « Qu’avons-nous fait de nos rêves de jeunesse ? ».

venganceenprada    unavionsansaile tetedelemploi   demainestunautrejour

 

# Merci beaucoup MyChuchotis pour ces conseils de maman mais pas que ! Suivez ses jolis instants de vie de sur son blog ici.